Mon GR10, par fK

Mise en perspective

Il s’appelle Patrick Bohard, il n’a pas tout à fait 52 ans.

Vous ne le connaissez pas ? Moi non plus.
Mais il vient de remporter le Tor des Géants, un des ultra-trail les plus difficiles qui soit, en 80 heures et 20 minutes. En sachant qu’il n’a dormi que 2 heures pendant toute l’épreuve.
L’épreuve ? Ah, oui, on parle de 330 km de chemin dans les Alpes, au départ et à l’arrivée de Courmayeur, en Italie, avec la bagatelle de 24 000 mètres de dénivelé.

Pour vous donner des idées de ce que cela représente :

  • 330 km, c’est la distance cumulée de mes étapes 5 à 13
  • 24 000 m de dénivelé, c’est tout le dénivelé positif entre Hendaye et Luchon sur le GR10

Si je cumule mes temps de parcours sur les étapes 5 à 13, j’obtiens 72 heures. Mais moi, chaque soir, je me posais, je prenais une bonne douche, un apéro, un énorme dîner, et je faisais une longue nuit dans un vrai lit et sous un toit…


PS : Ils ne sont que 6 (sur les six cents et quelques partants) à avoir pu passer la ligne d’arrivée. Ce jeudi matin, la course a été arrêtée en raison des conditions météo… Petit clin d’oeil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *