Mon GR10, par fK

C’est RE-PAR-TI !

Ça y est. Tout est prêt, ou pas loin.
Et je commence à sentir l’excitation du départ monter.

L’aventure de l’année dernière était belle, mais je l’ai laissée en chemin, à mi-course (ou pas tout à fait, puisqu’il y a 10 % de distance et 20 % de dénivelé en plus sur la moitié est). Il est temps de finir cette traversée, de rallier la mer.
C’est pour la fin du mois, si les aléas ne m’en empêchent pas !

Le trajet

Logements Part II en 14 jours

Le reste à faire pour voir la mer !

Comme l’année dernière, j’ai préparé mon roadbook. L’expérience aidant, j’ai tout fait en une journée et demie de travail.
Sachant qu’en réalité, il y a non pas un, mais deux roadbooks :

Le roadbook « normal », en 14 jours (PDF – 13 Mo)

Le roadbook « rapide », en 13 jours (PDF – 13 Mo)

La raison est qu’en Ariège, les hébergements sont relativement espacés. Cela pose un problème aux randonneurs ayant le rythme « nominal » de 300 mètres de montée et 500 de descente à l’heure, car ils ne peuvent pas rallier les étapes en 8 heures de marche.
Pas de problème de cette nature pour moi et mon rythme « 60% du temps topo-guide« . Ouf, je n’ai pas à m’alourdir d’une tente, d’un duvet et de tout le matériel de popote, je peux rallier une étape en dur chaque soir. Cependant, le choix est amoindri, et je me retrouve avec deux étapes courtes, voire trop courtes, sur le début du parcours. Du coup, en fonction de la forme, je ferai peut-être deux (très) grosses étapes au lieu de trois petites.
Sur la fin en revanche, il y a un hébergement toutes les deux heures de marche ou presque. Je n’aurai que l’embarras du choix en cas d’aléa, même si j’ai calé des étapes de 8 à 9 heures de marche sur les 4 derniers jours, ce qui me fait arriver en fin d’après-midi à Banuyls, juste pour reprendre un des derniers trains.
Mais je n’ai pas réservé ces hébergements pour le moment, je le ferai en route en fonction de l’avancement réel. Là aussi, la mauvaise expérience du jour 3 l’année dernière

Le matériel

Les affaires elles aussi sont prêtes.

Mes affaires pour la deuxième moitié

En haut, sur moi, en bas, dans le sac !

Mon sac va s’alourdir de 575 g (ce dont je ne suis pas très content), et je vais m’alléger d’une centaine de grammes.
La raison est le retour d’expérience de l’année dernière, et la recherche d’un peu plus de confort encore, tout en restant très raisonnable. Les changements sont les suivants :

  • J’ai pris un pantalon de rechange. En fait, j’ai pris un cuissard de course à pied, qui me servira dans la journée, et le pantalon de rando servira pour le soir. Ou l’inverse, on verra suivant le confort → 210 g ;
  • Finie la galère avec les bouteilles en plastique pas adaptées à mon tuyau pour boire, j’ai pris la gourde d’1,5 litre, et une bouteille en plastique → 140 g  ;
  • La deuxième batterie de l’appareil donne des signes de faiblesse, donc je ne tiendrai pas les deux semaines. Du coup j’ai pris une seule batterie, mais le chargeur : → 50 g  ;
  • Et puis il y a quelques articles qui pèsent un peu plus que l’an dernier (alors qu’ils sont identiques)… Faut pas chercher à comprendre…
  • En revanche, exit la crème déjeuner et les kilos de cacahouètes → 200 g gagnés !

Ceci étant, mon sac fait 4,250 Kg « à vide », et entre 7 et 8 Kg « chargé », c’est-à-dire avec de l’eau et un pique-nique, donc cela reste léger et peu.

 Type Catégorie Dans le sac Sur moi Total
Permanent Vêtements 1 300 g 690 g 1 990 g
Permanent Chaussures 1 670 g 1 670 g
Permanent Photo 160 g 1 340 g 1 500 g
Permanent Équipement 560 g 500 g 1 060 g
Permanent Sac à dos 930 g 930 g
Permanent Hygiène 430 g 430 g
Permanent Eau 345 g 345 g
Permanent Nuit 265 g 265 g
Permanent Repas 135 g 135 g
Permanent Papiers 120 g 120 g
Total permanent 4 245 g 4 200 g 8 445 g
Temporaire Eau 2 500 g 2 500 g
Variable Repas 650 g 650 g
Total temporaire 3 150 g 3 150 g
Total général 7 395 g 4 200 g 11 595 g

Et ce sont donc 90 Kg, quand j’ajoute les 78 miens, que je vais emmener sur 450 Km.

Hé bien comme on dit, yapluka !

5 reflexions sur “C’est RE-PAR-TI !

  1. ropi

    Alors comme ça, de loin, j’ai l’impression que tu peux gagner beaucoup sur le poids du sac à vide, je me trompe ?
    Comme ça pour le principe je regarde et je trouve un 32 litres pour 1.3kg.

      1. ropib

        J’ai lu « 4.250kg à vide », je n’avais pas regardé la fiche technique, je savais pas que « à vide » c’était pas vide quoi… j’avais donc tiqué. Bon ben parfait hein. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *